Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2011

COMMENT INSPIRER LES POLITICIENS EN MANQUE D'IDÉES…

Depuis quelques temps, bon nombre de mes contacts attirent mon attention sur certaines ressemblances entre mes propositions et celles de candidats déclarés ou potentiels à la présidentielle de 2012... Troublante coïncidence, non, que des gens à qui ça n'avait jamais effleuré l'esprit auparavant puissent subitement avoir des idées si proches (parfois même quasiment identiques) de celles que je développe ?

 

Qu'il puisse y avoir des convergences de vue et des coïncidences troublantes est toujours possible. Mais à ce point de ressemblance, on peut difficilement parler de coïncidence… C'est pourquoi je tiens à souligner que mon manuscrit a été déposé à la SGDL en août 2010, soit près d'un an avant qu'ils fassent connaitre leurs propositions. Il est donc exclut que ce soit moi qui ait pu m'en inspirer, en revanche le contraire est loin d'être évident...

 

Ces "troublantes ressemblances" vont de la gauche à la droite (ce qui est assez paradoxal quand on voit la politique pratiquée jusqu'à maintenant par la droite)… Il en est ainsi du revenu citoyen proposé par monsieur De Villepin. À gauche, bon nombre des propositions de monsieur Montebourg sont également très proches.

 

Plus cocasse encore, la récente "mesurette" de ceux qui nous gouvernent actuellement, portant sur la réforme des conseillers territoriaux. Si je parle des mesurette, c'est parce que, bien que reposant sur la même idée, cette réforme reste encore très éloignée de ce que je propose, notamment au niveau des économies qui peuvent être réalisées.

 

Je n'accuse ni les uns ni les autres de m'avoir copié eux-mêmes, ils ont autre chose à faire. Mais on ne peut exclure l'hypothèse que certains membres de leurs partis leur aient soufflé ces propositions en prétendant qu'ils en étaient les auteurs. Tant qu'on se contente de s'inspirer des idées et que ce ne sont pas les écrits qui sont copiés, on ne peut bien sûr pas parler de plagia…

 

Qu'importe, d'ailleurs, s'ils appliquent ce qu'ils promettent, au moins aurons-nous progressé. Mais il est bien connu qu'en politique les promesses n'engagent que les sots qui y croient. Pour ma part, ce que je déplore c'est que leurs livres aient été édités, alors que le mien non. Pourtant, avec une ridicule retraite inférieure au seuil de pauvreté, ça m'aurait bien arrangé !

 

B. GONEL

 

Le lien vers mon site où vous comprendrez très vite de quelles ressemblances je parle (en cliquant sur le bouton "Programme") : http://acs.eg2.fr

 

18:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.