Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2010

LETTRE OUVERTE A MADAME LA MINISTRE DE LA SANTÉ

Madame la Ministre

 

Soucieuse de préserver la santé de nos concitoyens (j'espère du moins que c'était bien là le but véritable de l'opération), vous avez entrepris une grande campagne de vaccination contre la grippe A dont la pandémie n'a heureusement pas atteint l'ampleur redoutée.

 

J'aimerais attirer votre attention sur un autre virus autrement dangereux et virulent, connu sous le nom de "capitalisme ultralibéral". À l'origine de ce virus, des travaux menés par des organismes tels que G 8, OMC, OCDE et Banque Mondiale, portant sur diverses souches infectieuses, dont les principales avaient pour noms : lâcheté politique, corruption, manipulation des médias et désinformation, appauvrissement intellectuel et résignation populaire, avidité financière et économique, dérégulation des marchés, subventions agricoles, liberté totale pour les banques et autres organismes financiers de faire absolument n'importe quoi.

 

C'est à la suite de croisements entre ces diverses souches qu'est né le virus "ultralibéral". Erreur de manipulation ou acte terroriste d'économistes au cerveau dérangé, aucune enquête n'ayant été diligentée, le mystère reste entier. Toujours est-il que ce virus s'est trouvé dispersé dans l'atmosphère, engendrant chaque année dans le monde 9.000.000 de décès consécutifs à la famine, (dont 1 enfant toutes les 5 secondes). Ce chiffre ne tient bien sûr pas compte des 1.020.000.000 d'êtres humains (oui Madame la Ministre, vous avez bien lu : 1 milliard, 20 millions) qui présentent les premiers symptômes de contamination, phase connue sous le nom de "malnutrition".

 

Après mutations, ce virus est maintenant parvenu jusque dans nos pays occidentaux sous des formes certes atténuées, mais néanmoins gravissimes. Ces variantes, connues sous les noms de "chômage", "précarité", "pauvreté", "injustices sociales", "pollution, destruction de la biodiversité, réchauffement climatique" et autres, peuvent aller dans leurs formes aigues jusqu'à provoquer de graves carences en logement sociaux. Leurs effets dévastateurs se caractérisent également par une augmentation des actes de violences et suicides, des troubles psychologiques (pertes des repères et valeurs, résignation, individualisme, etc).

 

Plus grave, ces variantes sont susceptibles d'entrainer de nombreux décès (dus au froid) parmi une population connue sous le nom de SDF dont je conçois que vous n'ayez jamais entendu parler. En effet, les médias n'en parlant qu'en période hivernale, on pourrait penser (à tort) que les sujets concernés, contrairement aux taupes, ne sortent de leur période de léthargie qu'en cette saison. Pour votre information, les SDF constituent une peuplade étrange, vivant en zones urbaines des pays dits "civilisés" et dont le mode de vie s'apparente à celui de certaines populations indigènes primitives, vivant à même le sol et faisant la joie des touristes.

 

Moi-même et de nombreux autres retraités, chômeurs ou employés à temps partiel, sommes atteints par une forme plus bénigne de la maladie connue sous le nom de "revenu inférieur au seuil de pauvreté".

 

Il semble malheureusement que le mal ne soit pas, loin de là, en voie d'être enrayé. Il touche, au contraire des couches de plus en plus larges des populations à travers le monde. Comme vous pouvez le constater cette pandémie n'a aucune commune mesure avec celle du virus de la grippe A, c'est pourquoi je m'étonne qu'aucune mesure préventive n'ait encore été prise.

 

Je vous suggère donc d'intervenir avec la plus grande fermeté auprès de vos collègues, ainsi que de notre très vénéré, très omniprésent et très omnipotent Président, pour que la priorité budgétaire de cette année 2010 soit consacrée à des recherches poussées en vue de l'élaboration de toute urgence du vaccin "antilibéral" nécessaire pour enrayer ce véritable fléau.

 

J'ai moi-même déjà entrepris quelques recherches dont vous pourrez découvrir les résultats, probablement courant février, sur l'un des sites suivants :

- Le site ACS : http://acs.eg2.fr

- Mes pages publiques Netvibes : http://www.netvibes.com/action-populaire

 

Permettez-moi, Madame la Ministre de profiter de l'occasion pour vous souhaiter une merveilleuse année 2010 (en tout cas, je l'espère meilleure que la nôtre) !!!

 

Dans l'attente des mesures urgentes que vous aurez, j'en suis persuadé, à cœur de prendre, veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de mon profond respect.

 

B. GONEL

22:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)